AINS + IPP, c’est pas automatique !

Zoom Les prescriptions d’IPP avec un AINS, dans le but d’assurer une protection gastrique préventive, ne sont pas justifiées dans 80 % des cas. Elles ne devraient être réservées qu’aux patients présentant des facteurs de risque. Dans l'Hexagone, la consommation d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est croissante et très importante. « Entre 2010 et 2015, en France, les ventes d’IPP ont augmenté d’environ 27 %, atteignant plus de 85 millions en 2015 ...



Benzer Haberler